E-cigarette : fumer avec moins de risques sur la santé

La e-cigarette ou cigarette électronique fait l’objet, depuis son entrée dans le monde des cigarettes, de nombreuses interrogations, rumeurs et croyances. Si certaines de ces idées sont fondées, d’autres ne le sont pas. Nous vous invitons à découvrir dans cet article, les effets de la vape sur la santé.

Que contient la e-cigarette ?

La e-cigarette comporte un clearomiseur, une batterie et une résistance. Si cela vous intéresse, découvrez ici davantage d’informations sur ces mécanismes. Dans le clearomiseur, se trouve le e-liquide qui se transforme, grâce au fonctionnement des autres mécanismes, en vapeur. Le e-liquide contient les éléments suivants : la glycérine végétale, solvant non toxique généralement utilisé dans l’industrie pharmaceutique, alimentaire et cosmétique. Le propylène glycol (PG) également présent dans l’industrie pharmaceutique et alimentaire, il regorge d'arômes (naturels ou synthétiques). Tout comme la cigarette classique, le e-liquide présent dans la e-cigarette contient aussi de la nicotine. Cependant elle n’est pas cancérigène mais dispose des effets addictifs qui permettent au fumeur de la e-cigarette de bénéficier des mêmes sensations fortes qu’offre la cigarette classique.

La e-cigarette, moins dangereuse que la cigarette classique !

Ne produisant pas de monoxyde de carbone, substance à forte toxicité et qui s’obtient à partir de la combustion de la cigarette classique et des 4000 substances cancérigènes qui sont présentes dans cette dernière, la e-cigarette est beaucoup moins nocive que le tabac. Les éléments présents dans la vapeur d’une e-cigarette disparaissent cent fois plus rapidement que ceux de la cigarette classique. Ainsi, le vapotage est moins dangereux aussi bien pour le fumeur que pour son entourage. Toutefois, la consommation de la e-cigarette n’est pas sans contrôle. En effet, Les produits du vapotage font l’objet d’une réglementation stricte par la Directive sur les Produits du Tabac. Ainsi, la teneur en nicotine des e-liquides ne peut excéder 20 mg/ml et les fabricants des e-cigarettes doivent assortir leurs produits des notices d’utilisation et des mentions obligatoires.